27 nov. 2013

Thèmes de prédilection

Il n'y a pas de mystère : plus les thèmes d'un récit lui importent, plus un auteur s'investit dans l'écriture de ce dernier.

L'histoire sur laquelle je travaille actuellement traite de la reconstruction sentimentale d'une personne, après que celle-ci se soit vue arracher un être chère. Sur un plan purement littéraire, ce projet confirme que loin des clichés fleur bleue, le genre dit romantique est une inépuisable source d'inspiration pour les conteurs de tous bords, quelle que soient les époques, quel que soit le style qu'ils emploient.

Pour ma première incursion dans la romance, il s'agissait de respecter les codes qui régissent le genre sans pour autant négliger une touche d'originalité, afin de conférer une identité propre à l'univers mis en scène. En bien comme en mal, j'apprécie l'idée d'apporter une modeste contribution à un pan littéraire déjà conséquent. Ce qui me donna l'impulsion de cette nouvelle aventure ? Simplement, le fait de pouvoir traiter des thèmes qui relèvent à mes yeux un intérêt certain (amour impossible, sacrifice pour l'être aimé, carcan familial...), en ayant la possibilité d'alterner les ambiances en cours d'écriture grâce à toute une gamme d'émotions : l'insolence, l'humour, le tragique, la complicité…

Avoir l'idée d'une trame narrative ne suffit donc pas toujours : encore faut-il avoir des thèmes à mettre en avant… Pour ma part, croire aux émotions et aux sentiments qui animent mes personnages présente des conséquences jusque dans l'écriture. Curieusement, cette dernière se voit alors insuffler davantage de conviction et de naturel tandis que les chapitres se succèdent. Parce que s'il est bien une chose essentielle pour une personne cherchant à donner vie à une histoire par le biais des mots, c'est bien de raconter des choses qui lui tiennent à cœur… 






Aucun commentaire:

Publier un commentaire