21 mai 2014

Si proche de lui (Extrait)

Les relectures de ma romance Young Adult Si proche de lui touchent bientôt à leur fin. En attendant la présentation complète de ce roman qui paraîtra en septembre 2014 chez Rebelle éditions, voici un premier extrait des aventures de Sonia et Benjamin. Bonne lecture !


Quelques secondes me furent nécessaires avant de reconnaître l'intrus qui se dressait devant moi : Benjamin Rivenord. Cet élève traînait derrière lui une réputation peu recommandable, voire même carrément sulfureuse. On murmurait que ses fréquentations en dehors du lycée craignaient. On disait aussi qu'il avait des tendances prononcées pour la baston.
Benjamin et moi nous étions retrouvés dans la même classe durant une année de collège si mes souvenirs étaient exacts, avant qu'il ne redouble. Il n'avait cessé depuis de filer un mauvais coton. Quelques mois plus tôt, il s'était battu sur le parking du lycée avec le père d'une élève. Une rixe qui lui avait valu une semaine d'exclusion. Bref, ce mec aux tendances psychopathes n'était pas le genre avec qui on souhaitait se retrouver isolée. La tristesse qui m'écorchait laissa soudain place à un agacement teinté d'inquiétude.
Décidément, j'aurais mieux fait de rester couchée en cette veille de vacances.
Je soutenais le regard très bleu du garçon qui me fixait d'un air impénétrable. Deux mètres seulement nous séparaient l'un de l'autre. Son physique était loin d'être affreux, c'était même le contraire avec ses traits agréablement sculptés, son nez droit et ses pommettes saillantes. Néanmoins, une dureté inquiétante émanait de sa personne. Il n'appartenait à aucun club de sport, mais ses larges épaules n'avaient rien à envier à celles d'Alex, mon ex-petit copain. Le charisme qui l'enveloppait était si sombre que je me sentis prise au piège. L'air parut se raréfier. Je tentai de refouler les prémices de panique qui grandissaient en moi. Après tout, nous nous trouvions en plein lycée, rien de mauvais ne pouvait m'arriver… n'est-ce pas ?

À suivre dans le roman Si proche de lui…






Aucun commentaire:

Publier un commentaire