11 mars 2014

Nouvelle spin-off Anges d'apocalypse



À l'occasion de la parution du tome 3 d'Anges d'apocalypse : La discorde des aurores, j'ai le plaisir de vous présenter le premier spin-off de la série qui prend place en parallèle de l'intrigue principale. 

Les lecteurs qui suivent cette saga d'urban fantasy connaissaient déjà les aventures de Syldia et de son double humain Samantha, deux tempéraments très forts et souvent embringuées au cœur des pires ennuis. Ce spin-off  qui se présente sous la forme d'une nouvelle m'offre la possibilité d'explorer plus en avant l'univers de la série à travers le personnage d’Ève, jeune femme solitaire qui incarne le cavalier Mort aux côtés de ses sœurs. Qui est-elle ? Quels sont ses rêves et espoirs ? Ses plus noires appréhensions ? Autant de questions qui seront abordés dans ce récit inédit.    

La Mort qui rôde est une histoire collector et numérotée en format papier que je remettrai exclusivement lors de ma séance de dédicaces au Salon du livre de Paris, le samedi 22 mars de 13h00 à 14h30. Les lecteurs qui auront passé précommande auprès de Rebelle éditions pour La discorde des aurores trouveront également la nouvelle jointe à leur envoi. La couverture est signée Miesis illustrations. 



Résumé

Certains parlent de solitude et de souffrance morale sans comprendre la portée réelle de ces fléaux. D'autres, les plus concernés, préfèrent taire leur calvaire quotidien, luttant en silence pour ne pas sombrer dans le désespoir. Survivre sans amour : tel est mon cas, telle est ma bataille... Telle est mon éternelle malédiction. 

Aux yeux des humains, je suis Ève Colson, une jeune musicienne aux allures d'ange ténébreux. Seules mes trois sœurs savent que j'incarne Mort, le cavalier de l'apocalypse le plus craint dans les croyances. Mes pouvoirs funestes m'interdisent de partager mon cœur et le fardeau qui m'incombe, mais qui sait... Peut-être peuvent-ils provoquer une étincelle de justice dans un monde qui en est cruellement dépourvu.    






Aucun commentaire:

Publier un commentaire